Un nouvel emploi ? N’attendez pas pour avoir le réflexe réseau !

Laisser un commentaire

Fraichement embauché, muté ou promu dans une autre division. Vous allez, durant les premières semaines, subir le jugement implacable de vos collaborateurs qui vont décider si, oui ou non, vous êtes quelqu’un de fiable ou si vous êtes une malencontreuse erreur de casting. Je ne discuterai pas du degré de rationalité de ce jugement. Je ferai simplement une référence à la célèbre « règle des 4×20 » : les 20 premières secondes, les 20 premiers mots, les 20 premiers gestes, les 20 centimètres du visage. Cette règle peut être étendue  à l’ensemble de l’entité, la rendant certes moins radicale, plus longue et plus complexe, mais toujours pertinente.

C’est durant cette période qu’il faut s’atteler à constituer son réseau.

Mais vous ne vous sentez pas très à l’aise dans un nouvel environnement. Vous aimez prendre vos marques à votre rythme, faire connaissance avec les gens doucement et vous espérez que les choses vont se faire tout naturellement. Dites-vous que si vous avez des difficultés pour la mise en réseau, c’est un peu comme la majorité des gens en fait.

De nombreux cadres investissant leurs postes ne s’ouvrent pas immédiatement et cela peut leur faire perdre l’occasion de réussir précocement. Leur intégration sera plus longue, ils n’auront pas accès à un savoir stratégique, disponible mais informel (informations cruciales sur une proposition importante, une idée séduisante mais qui a déjà échouée par le passé, tel employé qui possède une compétence ou un savoir qui pourra s’avérer utile ultérieurement,…). Les exemples ne manquent pas.

Il faut donc prendre sur soi et mettre en place une stratégie-réseau[1] dès son embauche. Un malheur n’arrivant jamais seul, cette stratégie doit porter non seulement sur son entité, mais aussi sur les partenaires, les clients, les fournisseurs, les institutions, même les concurrents.

Voici donc quelques petits conseils pour vous, les promus et les nouveaux (les autres aussi, car il n’est jamais trop tard pour mettre en place une stratégie-réseau) :

Déterminez qui vous devez avoir dans votre réseau.

Oui, votre voisin de bureau doit-être dans votre réseau. Oui, vos copains de tablée à la cafétéria sont dans votre réseau. Mais c’est un peu léger. Les questions à se poser sont les suivantes :

–          Qui peut m’aider?

–          Qui sait ce qui se passe?

–          Qui sont « les nœuds » du réseau de l’entreprise?

–          Qui sont les maillons critiques de la chaîne d’information?

Le juriste de l’entreprise pourra vous expliquer un texte ou une nouvelle législation, ces enjeux, dans un langage profane. Pareillement pour le comptable ou l’aide comptable qui pourra décrypter un bilan d’un concurrent,… Le commercial responsable de la zone Russie pourra vous traduire un document ou téléphoner à une institution sur place. Etre en bon terme avec le secrétaire général peut accélérer le délai d’une signature ou d’une autorisation. Un contact à la CCI peut vous tenir au courant des évolutions des normes, orientations politiques, subventions,… Le technicien logistique et délégué syndical sera également une source d’information précieuse sur l’entreprise. Votre patron ou votre supérieur peut vous organiser des réunions, passer des appels téléphoniques d’introduction,…

J’arrête, il y a tellement de possibilités qui n’ont de limite que votre imagination, dans le cadre toujours de la poursuite de vos objectifs. J’évoque quand même, pour finir, la personne qui pour moi est la plus importante dans toute entité. Celle avec qui l’absence d’entente cordiale, voire pire, la mésentente relève de la faute professionnelle : la secrétaire de direction.

La secrétaire de direction est omniprésente, omnisciente et omnipotente, tenez-vous le pour dit !

Osez vous présenter !

Je ne résiste pas au plaisir de vous mettre cet extrait d’ « Itinéraire d’un enfant gâté » de Claude Lelouch où Jean-Paul Belmondo explique à Richard Anconina comment dire bonjour car se présenter commence par-là, dites bonjour à tout le monde !!!

La plupart des gens seront plus réceptifs que vous ne le pensez. Personne ne rejette un appel de quelqu’un qui commence la conversation avec «Je suis nouveau et j’essaie d’apprendre à connaître les gens qui …. »

Vous savez que vous serez peut être amené à contacter telle institution, ou tel client ? Pourquoi attendre d’avoir quelque chose à demander ? Envoyer un mail où vous vous présentez, précisez que vous êtes disponible pour rendre un service si besoin est. Ceci est une bonne transition pour le dernier point de ce billet :

Le fonctionnement d’un réseau n’est pas un sens unique !

Je suppose que vous n’aimez pas les gens qui appellent seulement lorsqu’il y a un souci ou un service à rendre. Alors ne devenez pas une de ces personnes.

Gardez des contacts réguliers avec les personnes qui constituent votre réseau. Attention, cela ne veut pas dire devenir collant ou lourd.

Partagez des informations, il faut savoir donner parfois pour recevoir. Envoyez un article dont l’intérêt suscité chez un collaborateur sera certain. Envoyé un message de félicitation lorsque vous savez qu’un de vos amis est promu ou change d’entreprise. Souhaiter une bonne et heureuse année, de façon personnalisée s’il vous plaît. La nouvelle année est une occasion de réactiver son réseau simplement.

J’espère que ces quelques conseils vous serons utiles pour réussir vos premiers pas  dans un nouvel emploi. D’autant plus que c’est quelque chose que la génération dont je fais partie va connaitre souvent, changer d’emploi ou de poste…

Si vous avez d’autres « trucs » pour aider à la constitution d’un réseau en entreprise, n’hésitez pas à les communiquer en commentaire !!!


[1] La notion de stratégie-réseau consiste à créer ou le plus souvent, à activer et orienter les liens tissés entre les acteurs dans le cadre d’un projet plus ou moins défini (Christian Marcon & Nicolas Moinet, 2000).

Laisser un commentaire