A destination des communautés du renseignement et d’intelligence économique: De l’urgence d’intégrer des autistes à haut niveau de fonctionnement et Asperger

Source: Capture d’écran TF1

En préambule à cette publication, deux points importants:

  1. Cette publication va avoir un certain relent de « yakafokon ». Je m’en excuse par avance. La raison en est fort simple. Je suis responsable intelligence économique dans une structure privée et j’enseigne dans quelques universités et écoles en tant qu’intervenant professionnel. Par consèquent, j’ai très peu de poids et très peu de leviers pour agir. A ce stade, je ne peux que communiquer, faire connaitre, sensibiliser, diffuser ce sujet (d’ailleurs, si à la fin de sa lecture, vous êtes sensible à cette publication, je vous invite à la partager largement à vos réseaux, aux directeurs de diplômes en intelligence économique, aux responsables intelligence économique ou ressources humaines de grands groupes, de grandes administrations, ou de services de renseignement).
    Par ailleurs et afin de ne pas être cantonné à cette posture de « yakafokon », je me tiens prêt et à disposition pour mettre les mains dans le cambouis et assumer toutes les responsabilités nécessaires si jamais des projets venaient à être réfléchis ou proposés.

  2. Si les autistes sont une ressource humaine inexploitée en France, cette publication n’a pas vocation à faire dans le pathos ou dans le social. Ce sujet pourrait être traité avec un pur cynisme. En effet, nous ne voulons pas démontrer comment faire à peu près aussi bien avec des ressources humaines différentes, nous voulons montrer comment faire autrement, sans équivalence et avec des résultats supérieurs.

Le renseignement HUMAIN est ma marotte, avec l’autisme nous en touchons la quintessence et pour ne rien cacher, si je travaillais ce sujet tranquillement depuis quelques mois (je remercie d’ailleurs Françoise Roingeard, coach auprès de personnes en situation de handicap, de m’avoir ouvert à ce sujet), c’est l’hystérie, l’irrationalité et la bêtise crasse dont a été la cible Greta Thunberg (sur son physique, ses mimiques, sa façon de communiquer,…) qui m’ont pousser à communiquer dès maintenant.
Donc de façon moins creusée et plus imparfaite que je ne l’aurais voulu mais c’est le bon moment.

Source: Capture d’écran Twitter @GretaThunberg

« Pour Danièle Langloys, présidente de Autisme France, ces critiques sont emblématiques d’une méconnaissance de ce trouble. »

Source: Attaques contre Greta Thunberg : « On accuse les autistes de ne pas avoir d’émotions depuis longtemps, Le Monde, 02/10/2019
https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/10/02/les-attaques-contre-greta-thunberg-montrent-que-les-gens-ne-se-rendent-pas-compte-de-ce-qu-est-reellement-l-autisme_6013969_3224.html

Par curiosité et pour avoir une petite idée d’où nous partons, que dit Google sur une recherche avec les termes « intelligence économique » et « autisme » ?

Exemple 1

https://portail-ie.fr/short/1294/livre-christian-harbulot-a-aime-lintelligence-economique-pour-les-nuls

« Il existe un point commun très fort entre la deuxième version du Manuel de l’IE sorti en septembre aux PUF et L’intelligence économique pour les nuls, c’est la convergence dans l’élaboration d’une grille de lecture commune sur le rôle que doit jouer l’information dans l’évolution de notre économie. S’il existe encore des responsables chargés d’aborder ce type de problématique, qui ne saisissent pas le sens de nos propos, c’est par vanité ou autisme. » 

Exemple 2

https://www.veillemag.com/Au-sommaire-N-136-Intelligence-economique-et-Geopolitique_a2142.html

« Dans ce numéro spécial consacré aux liens que tissent désormais Intelligence économique et Géopolitique, nous bénéficions de cet étonnant rendez-vous qu’est devenu le Festival de Géopolitique de Grenoble. Avec cette 5ème Édition, le pari est gagné.
Plus de 100 experts se sont retrouvés. Au menu, ils furent invités à décortiquer la mondialisation, à en extraire et disséquer les abus et les menaces, à en dessiner les perspectives.

Ce dossier coordonné par Thibault Renard a suivi les pistes ouvertes par Jean-François Fiorina, Jean-Marc Huissoud et Frédéric Munier pour découvrir, au creux des Alpes, « le carrefour de toutes les géopolitiques». Chaque auteur cherche, dans son registre, à dévoiler des angles inattendus, à gratter au-delà des images et des émotions.

Nous vivons peut-être, individuellement, un défi inédit dans l’histoire : celui d’avoir à digérer tous les matins, au petit-déjeuner, entre café et tartines, une actualité mondialisée, souvent terrifiante, « sérialisée » par des medias complices et compatissants, dont nous devenons les spectateurs à la fois impuissants et coupables.

Sommes-nous armés pour affronter tout cela ? 
L’indifférence, l’angoisse ou l’autisme ne deviendront-ils pas les pauvres réponses que nous trouverons pour nous protéger ?

Exemple 3

https://www.cairn.info/revue-vie-et-sciences-de-l-entreprise-2007-1-page-54.htm#

« Au plan institutionnel, l’État peut avoir un rôle positif ou négatif selon qu’il stimule ou inhibe les synergies entre acteurs, leur permet ou non de dépasser leurs verrouillages relationnels. Il a lui-même besoin d’une cohérence organisationnelle pour ne pas être le jeu des groupes de pression, tout en ne devenant pas autiste. »

Nous pourrions multiplier les exemples comme ceux-ci.
Le seul lien existant entre l’intelligence économique et l’autisme en France est l’utilisation du terme autiste pour signifier qu’on n’est pas ouvert au monde, ouvert aux autres, qu’on ne fait pas d’intelligence économique…. C’est dramatique.

D’ailleurs ce sont des propos et une façon de voir l’autisme qui ne sont plus tolérés.

https://www.programme-tv.net/news/tv/210668-vous-pensez-que-le-president-est-autiste-christophe-castaner-derape-avant-de-vite-se-rattraper-sur-rtl-video/

J’ai eu l’opportunité de demander récemment à un ancien directeur général d’un service de renseignement français s’il avait connaissance de programme d’embauche spécifique d’autistes dans son service durant sa direction. Sa réponse fut la suivante:

« Non je n’ai pas connaissance d’embauche spécifique d’autistes. Mais si jamais on m’ avait proposé ce sujet, j’aurais très probablement été ouvert pour tester son efficacité opérationnelle. »

Pour avoir également demandé à des anciens (ou actuels) du COS, de la DRSD, de la DRM et de la DGSE, ce sujet leur était inconnu. C’est dommage. Si jamais aucun autiste ne devait être embauché de façon spécifique dans un service de renseignement à l’avenir, la raison ne devrait pas être la méconnaissance du sujet.

Il s’avère qu’en France nous avons des années de retard sur le sujet comparé à d’autres nations.

https://www.jforum.fr/lautisme-outil-de-la-puissance-en-israel.html

« Le rapport aux « minorités radicales », à l’exemple des autistes, découle ici secondairement de l’adoption d’un regard bienveillant. Il découle moins encore d’une idéologie humanitaire tendant à la survalorisation de toutes les formes de handicap, incluant finalement les déviances volontaires et militantes. Le rapport aux véritables minorités, radicales, est l’une des manifestations de la nature même d’Israël. Etat aux territoires et au statut discutés, Israël réalise par nécessité la synthèse précaire entre le pragmatisme, le culte de l’efficience, l’affirmation sans complexe d’une idéologie dont la base demeure ethno-confessionnelle […]. »

« Si 1 % des autistes sont socialement intégrés en France par l’exercice d’une activité professionnelle, les forces de défense israéliennes conduisent depuis plusieurs années l’intégration d’éléments autistes au sein du programme Roim Rachok (voir loin, prévoir). »

« Sélectionnés en raison même de leur singularité cognitive, de leur tendance à l’obsession, à la répétition, au perfectionnisme, de leur capacité à s’isoler de l’environnement pour se livrer intégralement à une unique activité, ceux-ci servent au sein de l’Unité des Renseignements 9900, spécialisée dans la cartographie et l’analyse de photographies, comme au sein du Corps de l’Armement. En d’autres termes, leur tendance à se focaliser sur un détail, par exemple lors de l’analyse d’une image satellitaire d’un ensemble d’immeubles dans la bande de Gaza, est tenue pour une source d’efficience militaire. »

Pour en savoir plus sur le programme Roim Rachok –>
https://www.esquire.com/news-politics/a26454556/roim-rachok-israeli-army-autism-program/

«Ce sont les meilleurs soldats de l’unité»

Citons aussi le MI6.

« Un bon officier du renseignement du MI6 veut savoir ce qui fait vibrer les gens. Un officier du renseignement autistique ne veut pas seulement savoir ce qui motive une personne, il veut savoir comment construire la clé qui l’anime. »

« Il devient de plus en plus évident qu’ignorer la communauté des neurodivers se fait dorénavant à ses risques et périls »

« Est-ce que ces gens qui étaient auparavant assis en marge de la société sont destinés à être les façonneurs et les conducteurs de la pensée exponentielle ? 
Des déclarations assez audacieuses, certes, mais pour ceux qui sont au courant, «difficulté d’apprentissage» est-il vraiment un terme approprié pour décrire une grande partie d’une communauté où l’apprentissage est loin d’être difficile, mais parfois un peu trop facile ? 
Les « besoins spéciaux » font précisément référence à un besoin de plus d’informations ou de couleur sur une toile dans un paysage trop monochrome. 
Ils peuvent ne pas être en mesure de bien s’intégrer à la société, mais ils peuvent contribuer à la protéger. 
Étant sur le spectre autistique, les personnes très fonctionnelles atteintes d’autisme, les Aspergers, peuvent offrir et offrent réellement des services incroyables aux services de renseignement. 
Il existe une citation d’un entrepreneur qui dit qu’un entrepreneur est une personne attentive aux 
opportunités que les autres ignorent. 
Sur cette base, une personne atteinte de TSA pourrait être quelqu’un qui est « attentif aux 
détails que les autres ignorent. »

Secret Intelligence Service, MI6, Autism & the special spies – Neurodiveristy
https://www.secretintelligenceservice.co.uk/mi6-autistic-savant-spies-aspergers

Précisons que tout n’est pas noir en France, les choses bougent doucement depuis quelques années que ce soit dans le monde militaire ou le monde universitaire.

Le Ministère des Armées est le 1er des Ministères à s’engager dans le recrutement des personnes Asperger

« Le Ministère des Armées signe une convention pour l’intégration des autistes Asperger.
Anne Sophie AVÉ, DRH-MD, a signé le 19 juillet une convention pour l’intégration des autistes Asperger au sein du Ministère des Armées avec l’association AFG Autisme, représentée par M. André MASIN, et l’université de Toulouse représentée par M. le professeur Bertrand MONTHUBERT. »

« La convention signée par Mme AVÉ a pour but de recruter et d’intégrer des autistes Asperger au sein du ministère à l’instar des armées d’autres nations.
Il leur sera proposé d’occuper des emplois dans les métiers de l’informatique (archivage de données), du numérique, de l’exploitation de l’imagerie satellitaire, de la cyber défense, plus particulièrement. L’objectif est de réussir l’intégration de tous ces personnels.
La signature de cette convention s’inscrit dans la continuité du 4ème plan autisme gouvernemental, porté par Mme Sophie CLUZEL, secrétaire d’État aux personnes handicapées. Une démarche d’inclusion et de diversité des personnes en situation de handicap psychique est entreprise par le ministère et illustrée par le plan handicap ministériel 2016-2018. Un colloque dédié à l’employabilité des autistes Asperger se déroulera en octobre 2018 sur le site de Balard, en présence de Mme CLUZEL et de la SemArm, Mme DARRIEUSSEC. »

« L’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, représentée lors de la signature par M. le professeur Bertrand MONTHUBERT, rassemble 31 établissements d’enseignement supérieur et de recherche de l’académie de Toulouse. Cette université représente le réseau d’établissements « Construire une université Aspie-Friendly » et mettra en œuvre les moyens nécessaires pour sélectionner au mieux les étudiants correspondant aux besoins du Ministère des Armées tout en informant ce dernier de tous les éléments susceptibles de favoriser leur intégration.
AFG Autisme, représentée lors de la signature par son président M. André MASIN (par ailleurs commandant dans l’armée de Terre), a été créée pour répondre à la nécessité de professionnaliser la gestion d’établissements dédiés aux personnes autistes, assurée jusque-là par des associations locales grâce à des bénévoles, souvent parents des personnes accueillies. Ces associations se sont battues pour que les besoins des personnes autistes soient reconnus et pour que ces personnes autistes bénéficient de prises en charge adaptées à leurs spécificités. »

Le Ministère des Armées est le 1er des Ministères à s’engager dans le recrutement des personnes Asperger, AFG Autisme
https://www.afg-autisme.com/2-non-categorise/118-le-minist%C3%A8re-des-arm%C3%A9es-est-le-1er-des-minist%C3%A8res-%C3%A0-s-engagerdans-%20le-recrutement-des-personnes-asperger.html

Cet engagement commence à prendre forme.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/isere-ecole-pupilles-air-accueille-sa-premiere-promotion-jeunes-atteints-autisme-1727705.html

Des colloques concernant divers domaines s’intéressent à l’autisme

Un rapport important est sorti en mars 2017

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_josef_schovanec.pdf

Nous voyons que si l’intelligence économique n’est pas citée nommément, les corps de métiers surlignés en rouge en sont des composantes. Nous pourrins donc y ajouter les métiers liés à la veille informationnelle, la sécurité et la cybersécurité.

C’est maintenant que nous arrivons à la partie « yakafokon » que je vais faire très courte et très simpliste.

Si les choses bougent doucement et dans le bon sens, il est temps d’accélerer très fort sur le sujet et de suivre le mouvement sociétal en cours:

  1. Il est temps que les formations en Intelligence Economique s’emparent du sujet, et qu’en amont, elles entrent en contact avec les structures comme les CRA (Centre Ressource Autisme) pour présenter les diplômes aux étudiants intéressés.
  2. Il est temps qu’elles forment ces étudiants et communiquent en aval aux entreprises et aux administrations leurs spécificités et en quoi c’est une richesse de les embaucher.
  3. Il est temps que les services de renseignement consacrent une partie marginale de leur budget (par exemple celui qui sert à acheter des logiciels « big data » et « intelligence artificielle », analyse image,…) dans des essais de ressources humaines particulières et de haut niveau.
  4. Il est temps de faire des études, de la recherche scientifique sur le lien entre ces thématiques d’autisme à haut niveau de fonctionnement, d’Asperger et métiers du renseignement et d’IE. Il n’est pas hasardeux d’affirmer qu’il y a de la place pour quelques thèses par exemple.

N’hesitez pas à me faire part de vos remarques, critiques ou complèments d’informations sur cette publication.

3 réflexions sur « A destination des communautés du renseignement et d’intelligence économique: De l’urgence d’intégrer des autistes à haut niveau de fonctionnement et Asperger »

  1. Bonjour,
    Ce n’est que mon avis…
    Je constate qu’en France, tout doit être rangé dans des cases bien étiquetées: Paris/la banlieue/la Province. Rien ne doit dépasser. Il faut choisir sa case, sous peine d’être inclassable, ce qui est pire…il n’y a pas de perméabilité : on est de Paris ou de Province ou de la banlieue.
    Pareil pour les professions : c’est ouvrier avec la baguette et le béret ou costard/cravate à la Défense..toute perméabilité est considérée comme envahissante et menaçante. C’est un raisonnement plus binaire que dans d’autres pays. En Suède, la ministre rentre chez elle en attendant le train sur le quai de la gare, un sandwich à la main…. inenvisageable en France..
    L’autisme en France, c’est une maladie (qu’il faut guérir) ou un handicap (qu’il faut essayer d’inclure). Alors, que dans d’autres pays, c’est une valeur à ajouter à une équipe pour avoir un autre point de vue sur un même sujet. Open mind.
    C’est mon ressenti…

    Cordialement,

  2. Merci Terry pour cette publication éclairante et complète. Notre conversation téléphonique du printemps dernier avait été enthousiasmante et cet article prouve votre intérêt certain pour l’insertion professionnelle des personnes autistes dans les métiers du renseignement et de la cybersécurité. Tout comme vous, je suis prête à « mettre les mains dans le cambouis » pour apporter, en toute humilité, ma contribution à l’accès de ces métiers aux personnes ayant des particularités du spectre de l’autisme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.