M’écrire

Terry Zimmer, Consultant et enseignant en communication

1 réflexion sur « M’écrire »

  1. sujet d’un abord difficile.
    L’infantilisme de Baudrillard « et » sa relation à la Simulation me parait fondamental pour parler de notre monde. On n’a jamais autant eu besoin de rendre compte de la relation cardinale entre ces deux termes. Pour moi, cette relation fondamentale reflète cette hyperréalité qui doit jouer avec une opération au sens de G. Bataille, dans le travail de régression qui innerve toute notre sensibilité dans une indifférence malheureuse. Le réel disparaîtrait sous l’hyperréel infantile, par où une infantilisation technologique achève toutes les valeurs Occidentales (Disneyland Paris), qui ne les nie pas directement mais porte insuffisamment en elle les signes du monde des adultes, irradiant jusqu’au pouvoir une sorte d’immaturité formelle et spontanée à définir. Nous devons négocier à égalité avec une Amérique instable, à forme immature, tel cet enfant polymorphe et tapageur auquel Freud révélait toutes les contradictions. Mais avec la violence, les manifestations, les menaces, l’absence de hauteur diplomatique. Aujourd’hui en 2020, cette immaturité n’a jamais été aussi criante. La carte de l’infantilisme précède le territoire des adultes. Précession des simulacres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.