Les « règles de Moscou » de la CIA

Laisser un commentaire

0000041_gal_002_med

De nombreux spécialistes du renseignement s’accordent, depuis quelques années déjà, pour dire que nous avions changé de paradigme. L’ère numérique que nous vivons et les moyens colossaux mis en oeuvre par les américains sur les méthodes de surveillance et d’interception des communications électroniques, en partie révélés par Edward Snowden en 2013, ont conduit à un retour aux « vieilles méthodes » de la part de leurs adversaires qui n’ont pas voulu, ni pu, entrer dans cette danse.

La traque de 10 ans de Ben Laden a été le symbole de cette affrontement qui ne se jouait pas sur le même échiquier. Il n’est désormais plus rare de voir des titres d’articles que nous avions moins l’habitude de lire depuis la guerre froide comme, au hasard : « Un pigeon espion arrêté en Inde » ; « Norvège: la Russie ferait du chantage sexuel sur des politiques » ; « Yemen: L’incroyable histoire de l’agent double qui a infiltré Al-Qaida ».

260px-Bundesarchiv_Bild_183-R01996,_Brieftaube_mit_Fotokamera_cropped

Ces vieilles méthodes (essentiellement le renseignement humain), négligées depuis la fin de la guerre froide contre la promesse que les satellites, les drones et Big Data auraient la réponse à toutes les questions, sont de nouveaux plébiscitées.
Elle le sont en France également avec une intensité grandissante depuis l’affaire Mérah, l’affaire Charlie Hebdo et maintenant les attentats du 13 novembre.

Parmi ces vieilles méthodes, on trouve les « règles de Moscou », règles informelles développées au cours de la guerre froide par la CIA pour être utilisé par les agents sur le terrain, en particulier à Moscou, ville réputée comme la plus difficile et dangereuse à infiltrer. 

the-americans

Ces règles sont intéressantes à déterrer car elles sont simples, pleines de bon sens et peuvent aider n’importe qui en toute circonstance (visite d’un salon, vie en entreprise, etc…).

  • Règle 1 : Ne présumez de rien.
  • Règle 2 : N’allez jamais à l’encontre de votre instinct.
  • Règle 3 : Tout le monde est potentiellement sous contrôle de l’adversaire.
  • Règle 4 : Ne regardez pas en arrière; vous n’êtes jamais tout à fait seul.
  • Règle 5 : Suivez le courant, fondez-vous dedans.
  • Règle 6 : Variez votre couverture et restez dans le rôle.
  • Règle 7 : Endormez-les dans un sentiment de complaisance.
  • Règle 8 : N’harcelez pas l’opposition.
  • Règle 9 : Choisissez le temps et le lieu de l’action.
  • Règle 10 : Gardez vos options ouvertes.

Il existe d’autres règles additionnelles diffusées par la culture populaire, sur Internet ou par la fiction :

  • Murphy a raison. (« Ce qui peut aller mal, ira mal, et au pire moment possible. »)
  • Toute opération peut être annulée. Si ça sent mauvais, c’est que c’est mauvais.
  • Maintenir une façon de marcher naturelle.
  • Construire en fonction des opportunités, mais les utiliser avec parcimonie.
  • Voler comme un papillon, piquer comme une abeille. (Emprunté à Muhammad Ali.)
  • Il n’y a pas de limite à la capacité de l’être humain à rationaliser la vérité.
  • La technologie vous laissera toujours tomber.
  • Une fois est un accident. Deux fois est une coïncidence. Trois fois est une action de l’ennemi. (Extrait de Ian Fleming, Goldfinger).
  • Ne pas attirer l’attention, en particulier en étant trop prudent.

 

 

Laisser un commentaire