Le renseignement humain à l’ère numérique – La préface du général Jean-Pierre Meyer

Laisser un commentaire

Le Général (2e section) Jean-Pierre Meyer a accompli une partie de sa carrière dans le renseignement et les opérations. Il a notamment été directeur des opérations à la Direction du Renseignement Militaire puis directeur au Comité Interministériel du Renseignement au Secrétariat Général de la Défense Nationale. Il a accompli, par ailleurs, plusieurs séjours en opérations extérieures notamment à Sarajevo comme commandant en second des forces multinationales. En outre, il a effectué de nombreuses missions de conseil pour des grands groupes à vocation stratégique. Il est co-fondateur et président du Cercle K2.

Le renseignement humain a toujours été l’apanage des services de renseignement français. Il est reconnu par les services étrangers notamment américains qui ont fait depuis longtemps effort sur le renseignement technique. Notons que le réseau d’écoute Echelon date d’avant la fin de la deuxième guerre mondiale.

Pendant plusieurs années plusieurs écoles se sont opposées sur cette notion d’humain : était-ce la cible ou le capteur ?

Cette question est tranchée, l’Homme est la cible.

Cet Homme est bien au cœur du sujet. J’oserais dire enfin, car si nous nous sommes beaucoup intéressés à la technique surtout après la guerre, nous constatons maintenant que l’Homme est « au centre du dispositif ».

Car l’Homme est acteur et c’est lui qui dirige, organise, fait marcher la machine, conçoit et fait fonctionner Internet. L’Homme est aussi victime. C’est lui qui subit les influences. Il est aussi l’objet des menaces qui pèsent sur lui à titre individuel ou collectif. Enfin cet homme est placé dans un Etat de Droit qui lui procure le cadre juridique dans lequel il vit.

Dans un monde à la recherche permanente d’informations, cet Homme pivot est donc la cible privilégiée du renseignement et donc du renseignement humain.

Au cours des dernières décennies la révolution numérique a donné à cet Homme des capacités extraordinaires d’expression, de diffusion, de communication, d’échanges et d’influence.

Dès lors cet Homme devient augmenté et par extension le renseignement humain aussi.

C’est cela que Terry Zimmer a voulu montrer et décrire dans son livre « Le renseignement humain à l’ère numérique ». Il reste dans la tradition du cycle du renseignement mais pour chacune des étapes il nous montre comment à la fois les recherches sur les neurosciences et les moyens numériques dont il dispose permet au renseignement d’améliorer son efficacité.

Car cette efficacité qui rappelons le, doit toujours être placée dans un cadre juridique licite, est d’un intérêt majeur pour les travaux d’Intelligence Economique. Puisqu’il s’agit de comprendre les situations dans lesquelles évoluent les individus ou les groupes d’individus, placés dans un environnement où l’Homme est tout aussi présent, le renseignement Humain de surcroît augmenté, présente un intérêt majeur.

Pour ceux qui s’intéressent ou apprennent l’Intelligence Economique, lisez le livre de Terry Zimmer. Il vous apportera des informations, de la connaissance et des réflexions notamment sur des sujets nouveaux d’actualité, et enrichira votre culture car, on ne le dira jamais assez, celle-ci est à la base de toute action de renseignement quel que soit le sujet.

Général Jean Pierre Meyer

Le livre est disponible sur les principales plateformes de commerce et de libraire en ligne ainsi que sur le site de l’éditeur : https://www.vapress.fr/shop/Le-renseignement-humain-a-l-ere-numerique_p58.html

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.